Le verbe oubykh. Études descriptives et comparatives (The Ubykh Verb: Descriptive and Comparative Studies), by Georges Dumézil

The Ubykh Verb: Descriptive and Comparative Studies

Le verbe oubykh. Études descriptives et comparatives (The Ubykh Verb: Descriptive and Comparative Studies), by Georges Dumézil Le verbe oubykh. Études descriptives et comparatives
Author: Georges Dumézil
Year: 1975
Volume: 1 (Tome 1)
Publisher: Institut de France: Mémoires de l'Académie des inscriptions et belles-lettres
Place of Publication: Paris
Number of pages: 215 
Language: French

The Ubykh language died out on 7 October 1992, when its last fluent speaker, Tevfik Esenç, died. Before his death, thousands of pages of material and many audio recordings had been collected and collated by a number of linguists, including Georges Charachidzé, Georges Dumézil, Hans Vogt, George Hewitt, Viacheslav Chirikba and A. Sumru Özsoy, with the help of some of its last speakers, particularly Tevfik Esenç and Huseyin Kozan.

Georges Dumézil visited Turkey in 1930 to record some Ubykh and would eventually become the most celebrated Ubykh linguist. He published a collection of Ubykh folktales in the late 1950s, and the language soon attracted the attention of linguists for its small number (two) of phonemic vowels. Hans Vogt, a Norwegian, produced a monumental dictionary that, in spite of its many errors (later corrected by Dumézil), is still one of the masterpieces and essential tools of Ubykh linguistics. Later in the 1960s and into the early 1970s, Dumézil published a series of papers on Ubykh etymology in particular and Northwest Caucasian etymology in general. Dumézil's book Le Verbe Oubykh (1975), a comprehensive account of the verbal and nominal morphology of the language, is another cornerstone of Ubykh linguistics.

Le verbe oubykh. Études descriptives et comparatives / par Georges Dumézil ; avec la collaboration de Tevfik Esenç

The full book in PDF can be downloaded by clicking here (3.1 MB)


See also:
+ L’oubykh d’Evliya Çelebi, by Georges Dumézil
+ Trois récits oubykhs, by Georges Dumézil
+ Tales and legends of the Ubykhs [Contes et Legendes des Oubykhs] by Georges Dumézil
+ Encore sur l'oubykh d'Evliyā Čelebi, by Elio Provasi
+ George Hewitt's Ubykh Recordings (1974)


Études descriptives et comparatives / par Georges Dumézil ; avec la collaboration de Tevfik Esenç

Introduction (extrait)

(…) L’importance scientifique de la langue oubykh est sans commune mesure avec l’étendue de son support social. Avec les deux groupes de parlers tcherkesses (occidentaux et orientaux), avec les dialectes de l’abkhaz et, assez aberrant, l’abaza, elle constitue le troisième et dernier membre de la famille des langues caucasiques du Nord-Ouest. Or, pour construire une « grammaire comparée », trois termes sont l’indispensable minimum. Tant que l’oubykh, donc, n’a pas été correctement décrit, à tous points de vue et dans un suffisant détail, il n’est pas possible de construire la grammaire comparée de la famille ni, à plus forte raison, d’aborder scientifiquement les grandes questions qui nous pressent : rapports de la famille du Nord-Ouest (CNO) avec les deux autres familles de langues caucasiques, celle du Centre et du Nord-Est (CC-CNE), celle du Sud (CS) ; rapports de tout ou partie des langues caucasiques, et spécialement de celles du Nord-Ouest, avec d’autres langues ou familles de langues, notamment le basque.

C’est cette description détaillée que j’entreprends, après plusieurs esquisses constamment retouchées. Je traite ici du verbe qui, dans ce type de langues, concentre en lui l’essentiel de la morphologie. Les autres éléments de la phrase feront la matière d’articles. Mais l’âge dans lequel j’écris m’a engagé à associer, à mêler à cette description, qui reste l’essentiel, autre chose, qui ne devrait logiquement venir qu’ensuite : la comparaison avec le verbe des autres langues de la famille.

Il m’a semblé convenable en effet de transmettre à mes cadets ce que j’avais appris ou entrevu en cette matière : attendre un « ensuite » eût été présomptueux. Bien entendu cet exposé ne prétend pas être une grammaire comparée du CNO : il n’y est guère tenu compte de la dialectologie tcherkesse et l’abaza, sur lequel j’ai pourtant beaucoup travaillé ces dernières années, n’y paraît que quand il diverge de l’abkhaz de façon instructive. En fait, les éléments comparatifs ne sont destinés ici qu’à éclairer l’oubykh et à permettre d’en mesurer l’originalité. Tel qu’il est, cependant, ce livre remplace, en ce qui concerne le verbe, les deux esquisses grammaticales que j’ai données antérieurement : pages 1-110 de La langue des Oubykhs (1931), et pages 11-25 d’Études oubykh (1959), ainsi que les études comparatives, sur le CNO et même par delà, que j’avais prématurément publiées en 1932 et 1933 (notamment Études comparatives sur les langues caucasiennes du Nord-Ouest, 1932) et qu’une insuffisante élucidation du système des sons, ainsi que d’autres défauts, rendent inutilisables. (…)

Table des matières

Chapitre I. - Introduction

Chapitre II. - Structure des racines

Chapitre III. - Affixes spécifiants

Chapitre IV. - Indices personnels

Chapitre V. - Classes de conjugaisons

Chapitre VI. - Préverbes locaux et déterminants

Chapitre VII. - Préverbes de direction

Chapitre VIII. - Particules de rapport

Chapitre IX. - Suffixes de temps et de modes

Chapitre X. - Expressions du pluriel

Chapitre XI. - Formes négatives

Chapitre XII. - Causatifs

Chapitre XIII. - Participes et gérondifs

Chapitre XIV. - Interrogation

Chapitre XV. - Syntaxe de phrase

Chapitre XVI. - Formes avec auxiliaires

The full book in PDF can be downloaded by clicking here (3.1 MB)

Country

News

Articles & Opinion

Publications

Abkhaz World

Follow Us